Pape Innocent X : têtu mais intelligent | Focillon Humane ClubMade with Humane Club

Pape Innocent X : têtu mais intelligent

Published May 20, 2022
Updated Jun 10, 2022

📍 🇮🇹 Pape Innocent X : têtu mais intelligent

"E troppo vero!" - "c'est beaucoup trop réel" - réagit le pape Innocent X (1574-1655) en regardant pour la première fois son portrait peint par Velazquez. "Une tête de muletier rusée et têtue", captera bien plus tard l'historien français Henri Focillon, dans une lettre de 1929.

Représentant l'une des familles les plus puissantes de Rome, personne n'aurait parié sur le cardinal Jean Baptiste Pamphilj (le futur pape Innocent X) au début du conclave vaticanal de 1644, celui qui devait élire un nouveau pape. Beaucoup méritaient la papauté. Beaucoup se sont battus pour cela. Mais les rivalités amères et la chaleur extrême de ce mois d'août ont joué en sa faveur. Il était plus résistant que les autres au moment de sa vieillesse.

Élu en 1644 donc ! Mais mort peu de temps après en 1655. Seulement une décennie à la tête des âmes chrétiennes, et souvent du côté des perdants de l'histoire si l'on peut dire : il s'est fermement opposé à la paix (durable) de Westphalie de 1648 qui a pourtant mis fin à des décennies de guerre entre Catholiques et Protestants - une paix obtenue en accordant le droit aux dirigeants civils de déterminer la religion de leurs territoires. Le même élan idéologique l'a amené à soutenir l'indépendance des Catholiques irlandais (avec de la poudre à canon «papale»), mais le général anglais Oliver Cromwell (1599-1658) a su contre-attaquer et empêcher une telle séparation.

Malgré ces défaites, et malgré ses 72 ans lors de son élection (72 ans au 17ème siècle…), Innocent X laisse derrière lui le souvenir d'un chef résolu. « Il parle à tous avec plaisir et laisse chacun s'expliquer ; vraiment un homme juste, plein de feu, de vivacité, inébranlable dans ses résolutions. Il était toujours sobre, vivait de peu, détestait le luxe, économisait sur les dépenses superflues tout en dépensant magnifiquement pour les choses nécessaires… » (Fèvre).

____ Sources ____

>> Mgr Fèvre, "Histoire de l'Église", 1885
>> Focillon, "Lettres d'Italie", 1929
>> Leone, "Le Pamphilj et les arts", 2011

Theme:
City:
Rome
Country:
Italy
Region:
Europe
Century:
17th CE