Frari, à l'intérieur et à l'extérieur | Focillon Humane ClubMade with Humane Club

Frari, à l'intérieur et à l'extérieur

Published May 20, 2022
Updated Jun 10, 2022

📍 🇮🇹 Frari, intérieur et extérieur

L'extérieur d'une église suffit souvent à comprendre son essence. Là, l'auteur français Chateaubriand est d'une honnêteté brutale sur les Frari qu'il visita deux fois en 1806 et en 1833 : "nous Français, habitués que nous sommes aux extérieurs grecs de nos églises, sommes assez frappés par ces extérieurs de basilique en brique, peu attrayants et communs à l'oeil...".

Séjournant à Venise en 1849-50, dépassant les rapides aperçus de Chateaubriand, l'historien anglais Ruskin a réalisé une étude approfondie des caractéristiques architecturales de la ville - et des Frari notamment.

Fondée en 1250, consacrée en 1492, cette église est l'un des premiers édifices gothiques de Venise. Promenez-vous tout autour avant d'entrer et vous remarquerez des entrelacs quadrilobes à l'abside, "la véritable racine de la façade du Palais Ducal" (Ruskin).

A l'intérieur, les monuments funéraires les plus intéressants (et les plus beaux) se trouvent près du sanctuaire, dans une chapelle sur la droite. Un chevalier inconnu, déposé dans sa cotte de mailles, le visage non tourné vers le spectateur (vous, nous) mais vers Dieu seul, au-dessus de lui une simple image de St Joseph tenant l'Enfant Jésus. Paisible, profondément religieux : XIIIe siècle. Le Moyen Age, encore.

Face à lui, le tombeau d'un ambassadeur florentin, Duccio degli Alberti, "le premier à Venise sur lequel apparaissent les images des vertus" écrit John Ruskin. Petites statues latérales de Justice et Tempérance. 14ème siècle. Travaux ultérieurs. Plus proche des valeurs individualistes de la Renaissance et de notre propre mentalité.

A noter également une « Assomption du Christ » du peintre Titien du XVIe siècle. "Une masse vulgaire d'angelots désordonnés" décrit Ruskin, froid, presque méprisant; mais pour le romancier français Marcel Proust (qui admirait et traduisait Ruskin) : "une de ces fameuses choses que mon imagination désirait depuis si longtemps...".

Admiration ne veut pas dire imitation, et Proust se séparera de Ruskin à l'occasion de ses propres voyages vénitiens en 1900.

____ Sources ____

>> John Ruskin, "Les pierres de Venise", 1851
>> Marcel Proust, "A la recherche du temps perdu", 1927

Read more on our socials:
Theme:
City:
Venice
Country:
Italy
Region:
Europe
Century:
13th-20th CE