J'ai détesté le Duomo de Milan | Focillon Humane ClubMade with Humane Club

J'ai détesté le Duomo de Milan

Published May 20, 2022
Updated Jun 10, 2022

📍 🇮🇹 Duomo méprisé

Les artistes et les universitaires sont durs avec Milan. Pour eux, cette ville est sur le chemin de la grandeur - Venise, Rome, Florence...

Et rien n'égale leur dédain pour le Duomo de Milan. Difficile de savoir par où commencer ; peut-être avec le romancier français Stendhal qui écrivait (sarcastiquement) en 1854 que "les Milanais produisirent 4000 statues massives pour le Duomo parce qu'ils ne pouvaient en concevoir une qui soit belle".

Notre propre historien, Henri Focillon, est devenu inutilement brutal lorsqu'il a déclaré que "cela produit une illusion de grandeur et de richesse en trompe-l'œil. Mais la profusion de pignons, pinacles, faîteaux, balustrades, statues et statuettes ne peut masquer la pauvreté de l'architecture et de l'extrême médiocrité des procédés. Allez à Venise si vous voulez de vrais monuments gothiques..."

Peut-être avons-nous besoin du romancier anglais Henry James ici pour trouver un équilibre lorsque nous regardons ce bâtiment de loin. Voici une citation de lui, quelque part à la fin du 19e siècle :

"Une structure pas extrêmement intéressante, pas logique, pas même d'une beauté imposante, mais grandiosement curieuse et superbement riche... peut-être que le point principal de l'architecture est uniquement la masse - une masse telle qu'elle peut en faire l'incarnation suprême de l'effort vigoureux, du courage, de patience."

____ Sources ____

>> Stendhal, "Mémoires d'un touriste", 1854
>> Henry James, "Heures italiennes", 1909
>> Henri Focillon, "L'art de l'Occident au Moyen Age", 1938

Read more on our socials:
Theme:
City:
Milan
Country:
Italy
Region:
Europe
Century:
19th-20th CE